Rachat de crédits : les principaux motifs de refus Aller au contenu principal
rachat-credits-motifs-refus

Comme pour tout crédit, l’obtention d’un regroupement de crédits est soumise à des conditions exigées par les établissements prêteurs. En effet, lorsque vous empruntez de l’argent, la banque doit s’assurer que vous serez bien en capacité de rembourser votre prêt. Quels sont les critères d’éligibilité au rachat de crédits ? Crédit Market vous éclaire !

 

Obtenir un rachat de crédits : les difficultés

Au fil des années, les banques ont durci leurs critères d’acceptation. Dans un contexte économique tendu, elles exigent de plus en plus de garanties pour limiter les risques de non-remboursement. Plus le profil de l’emprunteur est stable (emploi pérenne, absence de retard de paiement, propriétaire, etc.), plus il a de chance de pouvoir obtenir une offre de regroupement de crédits.

Pour s’assurer de la capacité de remboursement de l’emprunteur, son dossier est étudié minutieusement : âge, situation familiale, situation professionnelle, présence ou non d’un co-emprunteur, nombre de crédits en cours, mensualités, capital restant dû, etc. Les établissements financeurs spécialisés détaillent à la loupe les profils.

Êtes-vous éligible au rachat de crédits ?
Remplissez votre demande en ligne et obtenez une réponse de faisabilité sous 24h(1)

Les principaux motifs de refus d’un rachat de crédits

Chaque banque spécialisée en regroupement de crédits possède sa propre grille de conditions d’octroi. Dès lors qu’un dossier lui est transmis, elle l’étudie selon cette grille afin de pouvoir donner son accord ou son refus de financement. Si les banques possèdent des critères qui leur sont propres, l’ensemble des établissements s’accorde sur certains points qui rendent difficile l’accès au crédit.

 

Le fichage au FICP

Si vous avez des incidents de remboursement de crédits (retards de paiement, découvert autorisé utilisé abusivement, non-remboursement de sommes restant dues) vous pouvez être inscrit au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) auprès de la Banque de France. Vous êtes également enregistré au FICP dès lors que vous déposez un dossier de surendettement. L’inscription au FICP ne constitue pas légalement une interdiction de crédit, néanmoins, c’est un motif de refus pour les établissements prêteurs. Si vous êtes locataire, l’inscription au FICP est rédhibitoire. Si vous êtes propriétaire, l’obtention d’un regroupement de crédits est compliquée, mais peut être possible en fonction de votre situation.

Un taux d’endettement trop élevé

Afin de connaître votre capacité de remboursement, les banques spécialisées calculent votre taux d’endettement. Le taux d’endettement est le rapport entre vos revenus mensuels et vos charges fixes. Il s’exprime en pourcentage. Pour le connaître, il suffit de diviser le montant correspondant à l’ensemble de vos charges par vos revenus et de multiplier le résultat par 100. Dans le cas d’un rachat de crédits, les banques vont tenir compte de vos revenus et de la nouvelle mensualité de prêt que vous pourriez obtenir en regroupant vos crédits en cours. Si le taux obtenu est trop élevé, souvent à cause de revenus trop faibles, la banque refusera votre demande.

L’absence de stabilité professionnelle

Un contrat de travail en CDI reste la clef pour accéder au regroupement de crédits. Si vous êtes un couple, au moins un de vous deux doit pouvoir justifier d’un contrat à durée indéterminée. Pour étudier votre dossier, la banque vous demandera votre contrat de travail ainsi que vos trois derniers bulletins de salaire. Si vous exercez une profession libérale, vous devrez fournir vos trois derniers bilans. S’il s’agit d’une profession libérale médicale, votre dossier peut être étudié sous présentation de votre déclaration de revenus (généralement la 2035) même si vous n’avez pas encore trois ans d’exercice.

L’absence de contrat en CDI est un motif très courant de refus des établissements prêteurs spécialisés. À savoir : les revenus générés par Pôle emploi ne sont pas pris en compte pour l’étude de votre dossier car non pérennes.

 

Que faire lors d’un refus de rachat de crédits ?

Votre demande de regroupement de crédits a été refusée ? Avant toute chose, il est important de comprendre les motifs de ce refus afin de pouvoir y faire face. Par exemple, si vous êtes fiché ou avez des rejets de prélèvements, vous devez régulariser votre situation afin de pouvoir présenter une nouvelle demande. À savoir : après un refus, les banques exigent un délai de 6 mois avant de pouvoir présenter une nouvelle demande.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous recommandons de vous faire accompagner par un expert en regroupement de crédits, comme Crédit Market, qui étudiera votre dossier avant de le soumettre à ses partenaires bancaires. Grâce à sa connaissance pointue des normes et des critères des établissements bancaires spécialisés, Crédit Market pourra orienter votre dossier pour vous permettre d’obtenir une offre de rachat de crédits correspondant à vos besoins.

Pour votre demande de rachat de crédits, vous souhaitez être accompagné par un expert ? Remplissez votre demande en ligne ou contactez les chargés de clientèle Crédit Market au 05 35 37 11 88 pour obtenir votre étude personnalisée.

Photo d’illustration : © deagreez - stock.adobe.com

Par Coralie Mainguy
le 30/10/2020
Partager sur :