Déclaration d’impôts : trop d’avantages fiscaux oubliés | Regroupement de crédits et rachat de crédits - Crédit Market Aller au contenu principal
Impots-avantages-fiscaux-oublies

Déclaration d’impôts : trop d’avantages fiscaux oubliés 

Selon une étude réalisée par TacoTax, des milliards d’euros de niches fiscales ne seraient pas utilisés par les particuliers. En cause : une mauvaise connaissance des avantages auxquels ils peuvent prétendre.

 

Avantages fiscaux : combien perdez-vous chaque année ? 

Dans son étude, TacoTax, service en ligne qui accompagne les particuliers dans leur déclaration de revenus, pointe du doigt quatre avantages fiscaux fréquemment oubliés, qui rapporteraient des milliards d’euros à l’État chaque année. En croisant les chiffres de la Direction générale des finances publiques avec les statistiques d’associations de consommateurs, TacoTax nous alerte sur les crédits d’impôt dont nous pourrions bénéficier.

 

Frais réels : 420 € par foyer

Par défaut, les particuliers bénéficient d’un abattement forfaitaire de 10 % pour leurs frais professionnels. Cependant, en optant pour les frais réels, ils gagneraient en moyenne 420 € par an et par foyer. Les frais réels késako ? Les frais réels consistent à déduire les frais engagés dans le cadre de votre activité professionnelle : frais de transport et frais de repas. Pour en bénéficier, vous devez indiquer ces frais dans votre déclaration de revenus. Sur le site impots.gouv.fr, un simulateur vous permet de calculer vos frais kilométriques en fonction des barèmes en vigueur. Vous pouvez ainsi estimer vos frais réels et voir si leur déclaration est plus avantageuse que l’abattement forfaitaire.

Bon à savoir : en cas de contrôle de l’administration fiscale, vous devez être en mesure de justifier ces frais.

Frais de scolarisation : 119 € par famille

C’est une information peu connue des familles : la scolarisation de leurs enfants au collège et au lycée leur donne droit à une réduction d’impôts. Sur 5,6 millions de jeunes scolarisés dans le secondaire, seuls 3 millions sont mentionnés dans la déclaration de revenus de leurs parents. Pourtant, la scolarisation permet de prétendre à une déduction fiscale de 61 € pour un collégien et de 153 € pour un lycéen. Pour les familles ne déclarant pas ces frais, la perte fiscale est ainsi estimée à 119 € par an. 

 

Travaux d’économie d’énergie : 1 068 € par foyer concerné

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) a été prévu pour vous permettre de déduire de votre impôt une partie de vos dépenses pour l’amélioration des performances énergétiques de votre logement. Parmi les dépenses éligibles, on trouve notamment les chaudières à haute performance énergétique, l’installation de double vitrage et les pompes à chaleur. Ces dépenses peuvent permettre un crédit d’impôt allant jusqu’à 30 % des frais engagés. Vous pouvez consulter la liste des équipements éligibles sur le site economie.gouv.  

Dons aux associations : 41 € par foyer

Les dons aux associations ouvrent droit à une réduction d’impôts importante, allant de 66 % à 75 % selon le type d’association. Pour être déductibles, les dons doivent être désintéressés et ne comporter aucune contrepartie. Les structures concernées peuvent être des associations, des fondations, des fonds de dotation, des organismes privés ou publics. Elles doivent œuvrer dans des secteurs d’activités spécifiques, précisés par le Code général des impôts (humanitaire, social, culturel, environnemental, éducatif, scientifique, électoral…). Selon l’association France Générosités, 4,5 milliards d’euros sont donnés chaque année à des structures éligibles au crédit d’impôt, pourtant seuls 2,5 milliards de dons sont déclarés. 

Vous souhaitez baisser vos mensualités ? Pour votre demande de rachat de crédits, faites confiance à l’expertise de Crédit Market. Complétez votre demande en ligne en quelques clics et obtenez une réponse de faisabilité sous 24h !
 

Par Coralie Mainguy
le 03/06/2019
Partager sur :